Plateaux tournants automatiques ou manuels

Lors du choix d’un nouveau plateau tournant, de nombreux facteurs doivent être pris en compte. Dans la plupart des cas, votre décision finale se résume à un équilibre entre le prix, les caractéristiques, la qualité et vos préférences personnelles.

Un aspect qui est souvent mal compris est le choix entre les modèles de plateaux tournants automatiques et manuels. Après tout, si l’achat d’un tourne-disque automatique vous permet de vous épargner des efforts et du travail, pourquoi achèterait-on un modèle manuel ? Bien entendu, les deux types de platines présentent des avantages et des inconvénients.

Quelle est la différence entre un plateau tournant automatique et un plateau tournant manuel ?

Un plateau tournant entièrement automatique comporte un système mécanique qui relie le plateau et le tonearm. Il suffit d’appuyer sur un bouton pour que le bras monte et descende précisément au début de votre vinyles. De même, le bras se lèvera automatiquement à l’extrémité de chaque côté et reviendra à son point de départ.

Dans le cas d’un tourne-disque entièrement manuel, vous êtes aux commandes. Vous devrez repérer le disque au niveau de la rainure de rodage et abaisser le bras à l’aide d’un levier. À l’extrémité de chaque côté, le disque continuera à rouler dans une rainure verrouillée jusqu’à ce que vous leviez le bras. Vous devrez également remettre le tambour au repos et arrêter la rotation du plateau.

plateau automatique ou manuel vinyle

Alors pourquoi tous les plateaux tournants ne sont-ils pas automatiques ?

Les platines automatiques offrent beaucoup de confort, mais il y a des compromis en termes de bruit mécanique et d’interférences. Avec un tourne-disque entièrement manuel, le seul lien mécanique entre le tambour et le plateau est le point où le stylet frappe le vinyle. Le bras peut même être placé dans un châssis complètement séparé si vous le souhaitez. Dans le cas des platines automatiques, le plateau et le tambour sont reliés – généralement par des moyens mécaniques – et tous ces équipements supplémentaires (engrenages, roues dentées, ressorts, etc.) contribuent au bruit global et à la résonance de la platine.

Une autre conséquence des composants supplémentaires est une limitation de la conception. Par exemple, pour loger les mécanismes, le socle d’un plateau tournant automatique ne peut être aussi solide ou rigide qu’un plateau tournant manuel. Cela a, là encore, un impact sur la résonance du plateau tournant. En outre, de par leur conception, les roulements de tambour les plus performants ne peuvent pas être utilisés dans une conception automatique.

En raison des composants et des compromis, les platines automatiques occupent généralement le segment le plus abordable du marché. Il y a toujours des exceptions, bien sûr, mais on peut dire sans risque de se tromper qu’il existe des modèles automatiques plus abordables que des modèles coûteux.

Avec un plateau tournant automatique, vous sacrifiez la qualité et le contrôle au profit de la commodité. Le fabricant règle généralement à l’avance la force de suivi et l’anti-patinage sur un plateau automatique, et donc votre capacité à ajuster ou à composer la performance est grandement limitée. Vous avez moins de contrôle, mais si l’idée de régler votre propre force de suivi ou votre propre réglage anti-patinage vous remplit d’inquiétude, cela peut affecter votre décision d’achat finale.

Lire aussi : Platine vinyle VIFLYKOO/Platine vinyle lon Audio Air Lp / Platine vinyle Audio-Technica AT-LP60USB

platine-vinyle.biz
Logo